DEVELOPPEUR WEB FREELANCE - Expert e-commerce Prestashop

Conception de boutiques et thèmes Prestashop depuis 2010

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à établir des statistiques de visites et à proposer des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. Plus d'informations

Blog Prestacrea

Les précisions de Prestashop sur sa future plateforme cloud

25 sept.
2014

Les précisions de Prestashop sur sa future plateforme cloud

Les précisions de Prestashop sur sa future plateforme cloud

Le lancement de la version beta de la future plateforme cloud de Prestashop a suscité de nombreuses réactions, certaines positives et d'autres plus mitigées.

Je fais partie de ceux qui ont eu quelques inquiétudes après avoir testé cette version beta et j'ai exposé ces inquiétudes dans un précédent article de mon blog.

Suite à cet article, j'ai été contactée par l'équipe Prestashop afin d'éclaircir quelques points et répondre à certaines interrogations.

 

 

Un RDV Skype avec Bruno Lévêque (co-fondateur Prestashop), Lucas Cerdan (product manager Prestashop) et moi-même à donc été organisé et Prestashop a par ailleurs présenté plus en détails cette future plateforme cloud au salon E-Commerce Paris ces deux derniers jours.

 

 

L'hébergement des boutiques sur la plateforme cloud

De nombreuses inquiétudes portent sur l'hébergement des boutiques sur la plateforme cloud de Prestashop.

Est-ce Prestashop qui se charge de l'hébergement ? Sera-t-il possible de migrer sa boutique ? Comment se passeront les mises à jour ? etc...



 

Comme me l'a précisé Bruno Lévêque, l'hébergement n'est pas le métier de Prestashop.

 

Prestashop a donc conclu un partenariat avec OVH qui sera en charge de l'hébergement des boutiques sur une plateforme cloud hybride hautes performances. Je vous passe les détails techniques de cette plateforme puisque je pense que Prestashop communiquera là-dessus plus en détails par la suite.


Une précision toutefois me semble importante : un seul coeur de la solution Prestashop sera installé et partagé par toutes les boutiques. Seuls les thèmes, modules, overrides et bases de données seront propres à chaque boutique.

 

Ceci peut-être positif autant que négatif, tout dépend de la façon dont Prestashop va gérer cela.

En effet, en cas de problème sur le coeur de Prestashop, toutes les boutiques seront impactées, mais à l'inverse, en cas de résolution d'un bug ou de mise à jour, toutes les boutiques en profiteront instantanément.

 

 

Concernant les migrations nous avons deux cas de figure : migration d'une boutique existante vers la plateforme cloud et migration d'une boutique hébergée dans le cloud vers un hébergement tiers.

 

Pour l'instant, la migration d'une boutique existante vers la plateforme cloud de Prestashop n'est pas possible.

 

En revanche il est possible de migrer sa boutique de la plateforme cloud vers un hébergement tiers en y installant une nouvelle boutique et en y important sa base de données ainsi que ses thèmes, modules et overrides.

Prestashop envisage la réalisation d'un module permettant ce type de migration en quelques clics.


En ce qui concerne les mises à jour, la version de Prestashop installée actuellement sur la version beta de la plateforme cloud est la version 1.6.0.10 et les mises à jour seront effectuées automatiquement.

 

A priori les mises à jour seront sans risque pour les marchands puisque de ce que j'ai cru comprendre, la boutique sera dupliquée sur une plateforme de test afin de valider son bon fonctionnement avant d'appliquer la mise à jour.

 

 

L'installation de thèmes et de modules tiers

C'est le point noir qui a fortement inquiété bon nombre de contributeurs et sur lequel j'ai donc longuement discuté avec Bruno Lévêque et Lucas Cerdan afin d'essayer d'y voir plus clair.

 

Il en ressort que Prestashop souhaite effectivement empêcher l'installation de thèmes et de modules tiers pour des raisons de sécurité et de stabilité. Il m'a été cité en justification de cela le cas de Prestabox dont un grand nombre de boutiques sont actuellement plantées ou dans l'impossibilité d'être mises à jour à cause de contributions tiers ayant modifié le coeur de ces boutiques.

 

Il est donc confirmé que les thèmes et modules doivent être vendus sur Addons pour pouvoir être installés, ceci étant justifié par le fait que ces thèmes et modules passent alors par la validation de l'équipe Prestashop, garantissant ainsi selon Prestashop leur bon fonctionnement, leur stabilité et leur sécurité.

 

Donc à partir du moment où la contribution est proposée sur la plateforme Prestashop Addons, elle peut être installée même si elle a été achetée sur une autre plateforme.

 

A noter qu'actuellement, il n'est possible d'installer une contribution achetée sur une autre plateforme qu'Addons qu'en passant par le FTP et cela pose quelques problèmes.

Je ne comprends toujours pas pourquoi les boutons d'ajout de thème et de module ont disparu du back-office.

Pourquoi obliger le marchand à passer par le FTP pour installer une contribution pourtant autorisée ?...

Sur ce point, il reste encore des choses à éclaircir avec Prestashop.

 

Le cas des thèmes et modules gratuits

Il m'a été rappelé qu'il était possible à une époque de proposer des contributions gratuites sur Prestashop Addons, mais ces dernières devaient être validées par la communauté. Or la communauté n'ayant pas joué le jeu et les contributions n'étant donc jamais validées, Prestashop a décidé de supprimer cette section.

 

Il m'a également été précisé que le prix minimum des contributions sur Prestashop Addons a été baissé à 10€, ceci permettant à ceux désirant proposer leur contributions gratuites de les proposer à ce tarif rendant ainsi l'opération nulle pour eux, la commission minimum de Prestashop Addons étant de 10€.

Neanmoins, l'opération n'est pas nulle pour les marchands, la contribution n'étant alors pas gratuite pour eux.

 

Au passage, j'ai vérifié sur Prestashop Addons et le prix minimum est toujours à 30€ pour l'instant...

 

 

Quelques informations en vrac

Selon Bruno Lévêque, seulement 11% des personnes (novices) qui téléchargent Prestashop parviennent à l'installer, d'où la nécessité pour Prestashop de se pencher sur une solution d'installation simplifiée.

 

 

Il m'a été indiqué que de nouvelles features étaient à l'étude et seraient mises en place dans le back-office des boutiques des marchands, permettant de mettre en avant les contributeurs, freelances, agences, etc...

 

Par exemple, un marchand habitant sur Paris et dont la boutique commence à prendre de l'importance pourra se voir proposer une liste de professionnels dans sa région pouvant l'aider dans le développement de sa boutique.

 

Par ailleurs, une de mes interrogations était de savoir ce qu'il se passerait pour la boutique en cas de changement des CGV et de non-acceptation de ces dernières par le marchand.

La réponse est tout simplement qu'il n'a pas été prévu que les CGV soient modifiées et si toutefois elles l'étaient, un délai serait laissé au marchand pour transférer sa boutique vers une autre plateforme.



 

Au sujet de la plateforme Prestashop Addons

Il m'a été demandé ce qui posait problème au niveau de la communication de Prestashop et au niveau de la plateforme Prestashop Addons.

 

J'ai donc cité quelques points qui reviennent régulièrement sur le forum Prestashop ainsi que sur les réseaux sociaux, notamment sur l'empressement de Prestashop à vouloir tout faire en même temps sans avoir au préalable réglé les problèmes soulevés par la communauté et sans communiquer de façon suffisamment détaillée.

 

Le point sur lequel j'ai insisté en tant que contributeur est bien entendu la plateforme Prestashop Addons.



 

Il m'a donc été demandé de dresser une liste des problèmes rencontrés avec la plateforme Prestashop Addons afin d'en discuter avec Fabien Alet (responsable plateforme Prestashop Addons) lors d'un futur RDV Skype et d'essayer de trouver des solutions à ces problèmes dans la mesure du possible.

 

Voici donc les points qui me paraissent importants à soulever :

 

  • Messagerie : messages non reçus, transferts des messages au mauvais interlocuteur, notation négative à cause de problèmes liés à la messagerie...
  • Système de notation : notation abusive, pas de possibilité de répondre aux notes reçues...
  • Gestion des licences : copyright, multiboutique...
  • Proposition de services : installation, configuration, personnalisation...
  • Téléchargement des mises à jour : pas toujours évident pour les clients.
  • Prix minimum : empêche la proposition de contributions gratuites.
  • Récent système de réductions sur les contributions : décidées uniquement par l'équipe commerciale sans demander l'avis du contributeur.

 

Si vous voyez d'autres points, n'hésitez pas à m'en faire part dans les commentaires de cet article afin que je puisse les ajouter dans la liste et en discuter avec Prestashop.

 

 

Conclusion

Nous en savons donc désormais plus sur cette future plateforme cloud, et même s'il reste encore des points à éclaircir, des éléments dont il reste à discuter avec Prestashop et des solutions à trouver, il n'est pas possible de nier que cette évolution est une bonne chose pour les nouveaux marchands.

 

Bien sûr la réussite de ce projet ainsi que la bonne entente entre Prestashop et sa communauté va fortement dépendre de la façon dont Prestashop va appliquer tout ceci et de la façon dont cela va être géré sur le long terme.

 

J'ai néanmoins pu constater une véritable volonté de la part de Prestashop de rester à l'écoute de sa communauté, même si tout n'est pas toujours réalisable, et cela me rassure un peu même si je conserve quelques inquiétudes.

 

Comme le souligne l'article publié sur le site Ecommercemag dont vous trouverez le lien ci-dessous, sur l'ensemble des 4000 contributions proposées sur la plateforme Prestashop Addons, 150 ont été développées par Prestashop et les 3850 autres ont été développées par les contributeurs de la communauté.

Je ne pense donc pas que Prestashop ait particulièrement envie de se mettre sa communauté à dos...

 

 

Quelques liens pour en savoir plus :

Article publié sur le site Ecommercemag sur la future plateforme cloud de Prestashop

Article publié sur le site Prestashop pour répondre aux questions sur la future plateforme cloud

Discussion sur le forum FR de Prestashop autour de la future plateforme cloud

Discussion sur le forum EN de Prestashop autour de la future plateforme cloud

Auteur de cet article : Sabrina GODOT

Développeur web freelance spécialiste de la solution e-commerce Prestashop depuis 2010. Créatrice du site web Prestacrea ainsi que des produits qui y sont proposés.

COMMENTAIRES

15 commentaires

Auteur : codeurWeb

Commentaire posté le 25/09/2014

Le fait de t'appeler à deux pour te faire changer d'avis est une forme de manipulation à peine dissimulée. Si ils veulent rassurer la communauté, alors qu'ils proposent une conférence avec les 20 développeurs indépendants les plus côtés (dont nous faisons partie) et on rira bien en entendant les griefs de chacun. D'ailleurs, pourquoi n'ont-ils pas proposé un Hangout ?
Les marchands reviendront vite du cloud et probablement de la 1.6, j'en fait la (facile) prédiction. #Nostracodus
Bon, c'est pas tout ça mais je dois aller proposer une contribution à 10€ sur laquelle je ne gagnerai rien. Ensuite, j'irai à la CAF chercher le RSA. (Je plaisante, évidement. J'ai de vrais clients qui veulent des sites sérieux et performants, donc sur 1.5.)

Auteur : Prestacrea

Commentaire posté le 25/09/2014

Je ne pense pas que le but était de me faire changer d'avis (d'ailleurs sur quoi exactement ?) mais bien d'essayer de répondre aux questions que j'ai soulevées dans mon précédent article, étant donné que cet article a été assez relayé sur les réseaux sociaux.

Sache qu'ils ont proposé une rencontre dans leurs locaux, mais ceux qui me connaissent savent que je suis une irréductible sauvage qui ne se déplace qu'en cas de danger de mort ^^

Je ne pense pas qu'ils aient quoi que ce soit contre une conférence avec plusieurs développeurs, d'autant qu'il reste des points à aborder, après si certains d'entre vous sont motivés, il ne tient qu'à vous de vous manifester :)

En ce qui me concerne, je maintiens que je n'ai rien contre cette évolution que je trouve plutôt bonne pour les nouveaux marchands, ce qui me chagrine c'est si cette évolution est faite au détriment des contributeurs et si Prestashop finit par clairement tourner le dos à sa communauté.
Après pour la mise en pratique, c'est une autre histoire et cela nécessite effectivement de la part de Prestashop des explications plus détaillées que celles qui avaient été données jusqu'à présent.

Quant à savoir si cela fonctionnera ou pas, tu as peut-être raison, mais de mon côté je ne parierai pas forcément là-dessus.

Auteur : Tanguy

Commentaire posté le 25/09/2014

merci encore pour ton article.
Ce complément d'information n'apporte pas grand chose que ce que nous savions déjà.
Après, le fait est que, pour les anciens, nous avons tellement étaient échaudés qu'il nous est difficile de croire que la communauté a sa place dans l'évolution de Prestashop.
Mais bon, ne fermons pas la porte puisque Prestashop peut trèsbien survivre avec la nouvlle race de prestataires gravitant autour de la communauté mais surtout sur Addons.

Auteur : Prestaplugins

Commentaire posté le 25/09/2014

Merci pour tous ces retours Sabrina.
Moi je vois un gros manque sur addons, c'est la possibilités de pouvoir faire un mail à tous les clients d'un de ses modules / thèmes.
Ça permettrait d'annoncer une mise à jour par exemple et donc de pouvoir faire plein de nouvelles ventes, donc très lucratif pour nous aussi bien que pour addons, ou bien d'informer sur la correction de bugs.

Auteur : Thierry Création

Commentaire posté le 26/09/2014

Merci pour ton article Sabrina.

Personnellement je ne suis pas du tout convaincu par ce cloud prestashop qui me semble n'être qu'une mise à jour de prestabox.... Ce type de produit est sans doute destiné aux micro-commerçants qui veulent se lancer avec 3 sous en poche ?

Des que le projet devient plus conséquent le commerçant va s'orienter vers une agence ou un freelance qui auront sans doute une toute autre approche que celle du cloud ...

Je me pose une question tout de même , qu'en est il de la sécurité quand on souhaite faire tourner toutes les boutiques sur un même cœur ?

Pour la conclusion, je ne suis pas inquiet pour nous freelance ou agences ... Ce type de produit n'entre pas en concurrence avec ce que l'on propose à nos clients (un service personnalisé, sur mesure et adapté au cas par cas)

La bise. A bientôt Sabrina :-)

Thierry

Auteur : Eolia

Commentaire posté le 26/09/2014

"Il m'a été rappelé qu'il était possible à une époque de proposer des contributions gratuites sur Prestashop Addons, mais ces dernières devaient être validées par la communauté. Or la communauté n'ayant pas joué le jeu et les contributions n'étant donc jamais validées, Prestashop a décidé de supprimer cette section."

Quand est-ce que la communauté a été consultée à ce sujet et par quel biais ? Pour ma part je n'ai jamais été consulté et j'ai découvert par hasard qu'il n'était plus possible de contribuer gratuitement.

J'admire ton investigation assez poussée de ce nouvel avenir "on the cloud by Prestashop" mais je ne me laisse pas charmer par le chant des sirènes.
Le problème reste toujours le même chez Presta: on innove sans consulter et on bricole ensuite suite aux remontées de la communauté.
@+ et bonne continuation :)
Eolia

Auteur : Shagshag

Commentaire posté le 26/09/2014

Salut,

Bon c'est de la comm' de Prestashop mais plusieurs choses à propos de ces informations :

- Le coup des 10€ est étrange.
J'ai des modules gratuits. Si je veux les proposer sur addons faut qu'ils soient à 10€ même si je gagne rien dessus O_o mais du coup d'après les CGV je n'ai plus le droit de le proposer à moins de 10€. Donc il n'est plus gratuit.
Donc c'est la mort du gratuit :-(

- le "un seul cœur de la solution Prestashop sera installé et partagé par toutes les boutiques." + "la boutique sera dupliquée sur une plateforme de test afin de valider son bon fonctionnement avant d'appliquer la mise à jour"
Ce que je comprend c'est que toutes les boutiques feront leurs mises à jour en même temps puisque le cœur est partagé. Mais avant il y aura une duplication des boutiques vers la futur version pour voir si ça fonctionne.

Et si ça fonctionne pas ? bin faut s'adapter ou mourir puisque de toute façon la mise à jour sera faite. Donc si un module / theme n'est plus compatible faut en acheter un nouveau, tester sur la boutique de test, mais est ce que ça met à jour celle de prod ? surement pas donc refaire la manip en prod. Pas sûr que le commerçant qui à juste lu "Le cloud c'est cool et c'est gratuit" comprenne ça.
Et si il n'y a pas d'équivalent du module pour la nouvelle version, c'est mort.

- "nouvelles features étaient à l'étude et seraient mises en place dans le back-office des boutiques des marchands, permettant de mettre en avant les contributeurs, freelances, agences, etc..."
D'où la fameuse commission à 50% suite à une publicité dans le backoffice

- "La réponse est tout simplement qu'il n'a pas été prévu que les CGV soient modifiées"
O_o pas grand chose à dire... ils ont vraiment dit ça ?

- "sur l'ensemble des 4000 contributions proposées sur la plateforme Prestashop Addons, 150 ont été développées par Prestashop et les 3850 autres ont été développées par les contributeurs de la communauté."
Mais pourquoi sur l’accueil d'Addons 6 sur 16 (37%) des modules mis en avant sont de Prestashop au lieu de 3% ?

Auteur : Prestacrea

Commentaire posté le 26/09/2014

@Tanguy = C'est vrai qu'il y a de quoi être refroidi et certaines périodes ont laissé de mauvais souvenirs, mais si nous pouvons avoir l'occasion de nous exprimer alors autant la saisir, sait-on jamais ;)

@Prestaplugins = Je prends note de ton retour.

@Thierry Création = Le cloud est effectivement destiné aux marchands qui se lancent et va vite avoir ses limites pour ceux qui souhaitent évoluer. J'ai comme toi des doutes quant à la sécurité avec un seul coeur Prestashop, je vais éviter de donner de mauvaises idées mais je pense qu'on se comprend ;)

@Eolia = Si mes souvenirs sont exacts, c'était sur le forum Prestashop que l'initiative avait été lancée.

@Shagshag = Tu soulèves de bonnes questions dont malheureusement je n'ai pas les réponses. Je me contente dans cet article de vous faire part du retour qui m'a été fait par Prestashop sur la version cloud ainsi que de ce que j'ai pu lire ici et là à ce sujet.

Auteur : PrestaEdit

Commentaire posté le 27/09/2014

Voici tout de même plus d'un an que je vous annonce l'arrivée de PrestaShop en SaaS autrement que via PrestaBox. De souvenirs, j'en avais touché un mot en juillet 2013 et mon entrevue avec PrestaShop peu de temps avant m'avait également donné ce type d'indications. Bien entendu, je ne pouvais parier sur les conditions et surtout sur l'aspect gratuit.

A ce niveau, et parce qu'il ne faut pas l'oublier, qu'en est-il de PrestaBox ? Les clients actuels (profitant d'une plateforme quelques peu modifiées en termes de gestion) basculeront-ils vers PrestaShop OnDemand ? A quelles conditions ? Sachant que le prix facturé actuellement pour exporter ses données est de l'ordre de 150€ HT..

Pour ce qui est des contributions gratuites, j'avoue avoir déjà vu/lancé cette idée mais je n'ai jamais réellement rien vu en place... Et je pense que l'arrivée du validateur quasi automatique pourrait permettre une validation plus rapide et cohérente de ce type de contributions. Je me souviens m'être porté volontaire (et donc bénévole !) pour aider à la validation. Je n'ai jamais eu suite de cette proposition.

Concernant ces mêmes contributions gratuites, je comprends tout à fait le point de vue de Shagshag. Ceci dit, je tiens tout de suite à vous arrêtez, toi et Tanguy, concernant le fait qu'un module vendu sur PrestaShop Addons ne peut être vendu sur une autre plateforme ou encore qu'il ne peut l'être à un prix inférieur selon les CGV. Celles-ci n'y fait en rien mention (je les avait expressément demandées et relues à l'instant à ce sujet) et rien ne vous empêche donc de soumettre une contribution à 10€ sur Addons et gratuite sur votre propre boutique (sauf changement des CGV à survenir).

Quant aux mises à jour et à la solution implantée, toute la question technique est à soulevée: aucunes informations n'existent à ce sujet. Tout ce que nous pouvons en dire, c'est l'hébergeur (OVH, en cas). A ce propos, je ne dirais rien. Nous savons ce que j'en pense...

... toutefois, il est possible d'avoir une structure cohérente quant au fait d'avoir un seul et même cœur pour toutes les boutiques. Bien que... J'entends un seul et même cœur par version, plusieurs boutiques étant dès lors rattachées à une version. Ceci permettant, en un tour de main, de basculer sur une ou l'autre version. Bien entendu, ce ne sont que des pistes de mises en œuvres, je ne sais nullement comment cela va être amorcé par PrestaShop.

Auteur : Shagshag

Commentaire posté le 29/09/2014

@PrestaEdit

Effectivement je viens de relire les CGV
http://addons.prestashop.com/pdf/terms/140708_CG_CONTRIBUTEUR_ADDONS_FR.pdf

et plus rien ne s'oppose à vendre à plusieurs prix sur une boutique et sur Addons. Ça n'a pas toujours été le cas, je l'ai pas inventé. Après depuis quand on peut le faire je ne sais pas.

A+

Auteur : PrestaEdit

Commentaire posté le 01/10/2014

Cela fait un petit temps, en effet. Je ne dis pas que ce n'était pas le cas auparavant, mais ça ne l'est plus.

Aucun module n'est refusé si le prix diffère, nullement. ;-)

Auteur : PrestaEdit

Commentaire posté le 01/10/2014

En fait, pour compléter mon commentaire, le module sera surement pas acheté via la plateforme et donc soumis aux CGV, et retiré de la vente suite à une période de non transactions commerciales liées.

Auteur : Prestacrea

Commentaire posté le 03/10/2014

Lien de l'article du blog Prestashop FR : http://www.prestashop.com/blog/fr/prestashop-dans-le-cloud-en-beta-questionsreponses/

Auteur : Pascal

Commentaire posté le 25/11/2014

Bonjour,
je ne suis pas un dev mais un simple utilisateur de prestashop, j'utilise actuellement la version 1.5 et 1.6.9 sur deux boutiques différentes, il est clair que la version 1.5 l'emporte haut la main en terme de performances...

Confier la gestion de son hébergement à prestashop c'est se couper un bras voir plus, ils "pompent" déjà pas mal d'informations comme cela lorsqu'on installe une boutique sur un hébergement classique je n'ose même pas imaginer ce que cela pourrait donner si la boutique était hébergé par prestashop directement...

J'ai un mal fou à optimiser la version 1.6 de prestabidule, même en diminuant au maximum le nombre de requêtes est toujours pénalisés avec le temps de réponse, alors on peut ajouter des modules de ceci ou celà mais là encore c'est le serpant qui se mord la queue car plus on charge en module plus on alourdit sa boutique...

J'envisage de plus en plus de passer sur un wordpress accompagné d'une solution woocommerce qui à mon sens est bien plus pratique et surtout beaucoup plus optimisée pour le référencement.

En lisant cet article cela ne fait que renforcer mon sentiment de rejet vis à vis de prestashop et de sa politique "money-money"

Auteur : Fred

Commentaire posté le 16/01/2015

Aujourd’hui Prestashop a officiellement lancé sa plateforme... Ca fait 6 ans qu'avec mon équipe nous travaillons sur la solution et pour nous clairement :

prestashop.com était à ses début essentiellement un site web dédié au dévellopement d'un logiciel open source.
prestashop.com est aujourd'hui essentiellement un site web qui propose de la créations de site web (Une agence web comme une autre qui en plus exploite l'apport des contributeur)

Le logiciel prestashop était a ses début un script E-commerce très ouvert
Le logiciel prestashop est devenu une régie publicitaire pour le addon Prestashop avec un script E-commerce dedant

Entre nous c'était téléphoné ca fait des années que ça nous pend au nez ... ( et ça fait des années que nous nous sommes accroché et brouillé avec l'équipe Prestashop à ce sujet) ... ce qu'il fond c'est ni plus ni moins qu'une stratégie commerciale (classique) rondement mené par la société Prestashop...

1 on propose un logiciel open source
2 on le fait améliorer par la communauté jusqu’à ce qu'il soit au point.
3 on le verrouille et on le rend de moins en moins open source (voire on sort une version propriétaire) et on empoche l'argent
4 (Probable prochaine étape d'ici quelque annése ) on rafle ce qu'on peu et on revend la société

C'est un classique... il ne faut pas être surpris...

@Plus
Fred

Cet article a été rédigé il y a plus d'un an. Les commentaires sont fermés.